Le Permis de Louer : ça marche !

vendredi 22 janvier 2021
par  A. Porcel, DN
popularité : 28%

La CDA du Grand Cognac a donné délégation à la municipalité de Cognac pour mettre en place le Permis de Louer dès le 1er janvier 2020. Des périmètres ont été définis en centre ville dans des zones déjà repérées suite à des interventions après périls et/ou signalements d’indignité flagrante et de marchands de sommeil.

La mission est opérationnelle depuis juin 2020 et va concerner 300 logements sur 2020/2021.

Municipalité, préfecture, ARS, DDT, GIP Charente Solidarité Logement, CAF, CCAS, SEGUR (réseau des eaux) sont partenaires.Propriétaires bailleurs, agences immobilières, offices notariaux sont conviés aux réunions d’informations organisées par la ville et ses partenaires.

Démarches et étapes du traitement des dossiers :
- Demande préalable des propriétaires de mise en location du logement, directement auprès de la police municipale ou par lettre recommandée. Les diagnostics concernant le logement doivent y être joints.
- Traitement du dossier par le GIP Charente Solidarité avec contrôle de décence du logement, accompagné par un élu et la police municipale.
Le contrôle de décence concerne l’état de l’immeuble extérieur, l’état des communs, électricité, escaliers...
L’état du logement comprend les équipements, branchements, chauffage avec obligation de chauffage dans la salle de bains.

Le permis de louer se révélerait être une plus value au logement, une assurance de pouvoir louer et ouvrirait des possibilités d’aides si dégradations à la sortie des locataires.


Commentaires

Brèves

22 janvier - Venez nous rejoindre !

Le Collectif pour un habitat social en pays royannais se réunit une fois par mois, par la (...)

15 février 2020 - RÉUNIONS !

Le Collectif pour un habitat social en pays royannais se réunit tous les premiers mercredi du (...)

1er novembre 2019 - TREVE HIVERNALE

Le 1er novembre débute la trêve hivernale. Celle ci interdit les expulsions locatives jusqu’au 31 (...)

29 mars 2014 - Chiche !

Entendu lors de la campagne des municipales de mars 2014 : des logements sociaux ne (...)