Le projet de la nouvelle Robinière en (très) bref

, par  DN, E. Stroesser, R. Olivier , popularité : 12%

20 logements sociaux en moins

Cette opération (voir notre article précédent) implique l’Etablissement Publique Foncier Nouvelle Aquitaine, la ville de Royan, la société Nexity et Habitat 17, le bailleur social qui gère les immeubles actuels.
Sur les 120 logements nouveaux prévus sur l’ensemble des terrains acquis, 68 logements sociaux (au lieu de 88 aujourd’hui) seront répartis entre 3 petits collectifs et des pavillons. Les 52 autres logements seront vendus au prix du marché. Dans le montage financier complexe, la part ville de Royan est importante mais les sommes investies viendront en déduction des pénalités qu’elle doit verser chaque année pour insuffisance de logement sociaux (Loi SRU).
D’ailleurs, au gré de cette opération, ce sont 20 logements sociaux en moins que comptera la ville…

Conséquences pour les locataires actuels ?

Les locataires actuels se verront proposer un relogement dans le parc d’Habitat 17 ou d’autres bailleurs, mais pas forcement au même niveau de loyer. Plusieurs aimeraient revenir sur le quartier de La Robinière qu’ils appréciaient, ou Job à l’occasion, mais les loyers seront plus élevés qu’actuellement et les déménagements seraient aux frais des demandeurs.

Et qu’il faudra être très patient. On dit que cette opération de déconstruction/reconstruction va s’étaler jusqu’en 2024.