Un contrat de ville, pourquoi faire ?

mardi 10 novembre 2015
popularité : 39%

Le contrat de ville est un dispositif national, décidé par l’État, qui s’applique à des quartiers jugés prioritaires parce qu’ils cumulent les difficultés : pauvreté des habitants, manque d’équipements et services, enclavement, habitat Collectif dégradé...

Ce contrat a été signé fin septembre par la ville de Royan, la communauté d’agglomération Royan Atlantique, l’État (la préfecture), Habitat 17, la C.A.F. etc.

L’objectif est de faire plus et mieux dans des quartiers où, généralement, on a eu tendance à faire peu et moins, Chacun des signataires doit donc mobiliser ses moyens.

C’est la première fois que Royan entre dans la politique de la ville. Cela concerne
un grand quartier qui comprend ceux de l’Yeuse, de la Robinière et de Touvent (de part et d’autre de la rocade). Ce contrat durera jusqu’en 2020.

L’enjeu étant bien sûr, qu’à ce terme, il n’y ait pas besoin d’en signer encore un.

Ces contrats doivent traiter à la fois le social et l’urbain. Autrement dit, développer des actions pour améliorer la situation sociale (emploi,éducation, securité...) et l’environnement urbain. Les deux sont liés.

C’est l’une des nouveautés de ces contrats 2015/2020. Mais sur Royan, nous attendons toujours qu’un projet émerge en terme urbanistique, pour faire de la
Robiniëre quartier à part entière, relié aux autres.

L’autre nouveauté, c’est la place des habitants qui doivent « co-construire ›› le contrat. C’est pour cela qu’ont été créés les conseils citoyens (voir en-dessous).

Là encore, espérons que les ratés des premiers mois ne sont pas signe de désenchantement !

Pour ceux qui veulent en savoir plus et même le tout du projet, vous trouverez en pièce jointe de cet article le contrat de ville in extenso.

Faire le point : CONSEIL CITOYENS, C’EST A DIRE ?

Au cœur du contrat de ville, le conseil citoyen est l’instance qui appartient aux habitants du quartier concerné. C’est nouveau et visiblement, cela dérange un peu la façon de mener des projets, résultat : aucune réunion publique pour expliquer de quoi il s’agit, distribution aléatoire de l’appel à candidatures, oubli de la Robinière, etc.

Comment dès lors s’étonner de si peu de candidatures des habitants ?! Royan ne fait
pas pire que beaucoup de communes mais ce n’est pas une raison.

Espérons que ce conseil citoyen maintenant installé (ouf, quelques jours avant la signature du contrat de Ville) aura toute l’autonomie nécessaire pour travailler comme il l’entend et se mêler de ce qui lui importe sur le quartier.



Documents joints

CONTRAT DE VILLE ROYAN
CONTRAT DE VILLE ROYAN

Commentaires