PLH 2016-2022 de la CARA : ambitions mesurées côté logement social

, par  DN , popularité : 13%

Le Plan local pour l’habitat (PLH) de la communauté d’agglomération Royan Atlantique (CARA) a été rejeté par les élus royannais en conseil le 9 Novembre 2016.

Qu’en est t’il ?

Ce nouveau PLH, en cours d’élaboration à la CARA, doit être validé en 2017. Il couvrira une durée de 6 ans (2016/2022).

Il prend pour base de travail une population de 87 450 habitants en 2022 (79 400 en 2011). Cette hausse de population nécessiterait la construction de 1111 logements par an. Le taux de croissance retenu est un peu inférieur aux années passées.

Ces 1111 logements seraient constitués de 991 résidences principales dont 410 en locatif aidé (logement social) et de 120 résidences secondaires. (j’inverse juste les deux chiffres pour mettre le plus gros et qui nous intéresse, en premier)

La population de Royan passerait, elle, à 18 250 habitants (17690 en 2011). Ce qui nécessiterait la construction de 245 logements par an, propres à accueillir en particulier des décohabitations et des jeunes ménages.

Pour le bassin de vie de Royan, hors Royan (9 communes), la population grimperait de 27 641 habitants à 30 500. Ce qui entrainerait la construction nécessaire de 419 logements en moyenne par an.

Les prévisions annuelles d’offres de logements pour les communes proches de Royan se décomposent ainsi :

  • Royan : 245 logements dont 150 locatifs aidés [1]
  • Saint Georges de Didonne : 74 logements dont 50 locatifs aidés.
  • Saint Palais sur mer : 81 logements dont 44 locatifs aidés.
  • Vaux sur Mer : 72 logements dont 36 locatifs aidés.

Petit rappel de mémoire

Les élus de Royan semblent découvrir un document (le PLH) qui circule dans les mairies depuis cet été, après un vote favorable en conseil communautaire. Etrange. Personne ne peut plus en revanche méconnaitre les chiffres du logement social sur notre territoire. Le ministère du Logement a eu la judicieuse idée de lancer un site sur lequel chaque citoyen, où qu’il habite, peut savoir le nombre de logements sociaux sur sa commune, celle d’à côté, le nombre qui manque pour atteindre les obligations fixées par la loi - qui rappelons le font simplement écho au manque criant de logements en France comme l’ont récemment encore rappelé différents rapports dont celui de la Fondation Abbé Pierre. Sont aussi indiquées les pénalités que ces communes doivent payer pour être encore loin du compte.
Nous vous livrons donc l’inventaire des logements sociaux dans les 6 communes de la CARA soumises à la Loi SRU (obligation d’atteindre 25% de logements sociaux parmi les résidences principales). Les données datent de 2015, ce sont les derniers chiffres disponibles.

  • La Tremblade 182
  • Royan 906
  • Saujon 185
  • Saint Georges de Didonne 121
  • Saint Palais sur Mer 11
  • Vaux sur Mer 132 [2]

Soit …. alors qu’il en faudrait …....

Un seul regret, le site n’indique pas le nombre de logements sociaux qui restent à construire, mais le pourcentage de ceux qui existent. Ce qui donnerait des repères utiles pour évaluer les ambitions du PLH. Seuls sont donnés l’équivalence en pourcentage des logements sociaux par commune, à comparer donc avec l’objectif de 25 % :

  • La Tremblade est à 7,22%
  • Royan à 8,04%
  • Saujon à 5,18%
  • Vaux-sur-Mer à 5,98%,
  • Saint-Georges-de-Didonne avec 4,01%,
  • et la palme pour Saint-Palais sur Mer avec 0,50% !

Demandes cumulées de logement social : 1225 sur la Cara en 2014 (dont env. 700 à Royan)

[1155 selon dans Sud-Ouest du 9/11/2016

[2dont les 82 appartements Foyer Logement